Tricot – A quoi sert l’échantillon ?

Classé dans : Accueil, Apprendre à tricoter | 0

Que vous débutiez en tricot ou que vous soyez déjà une tricoteuse accomplie, vous vous êtes sûrement déjà demandé à quoi servait l’échantillon. Je suis même certaine que beaucoup parmi vous n’en réalise pas avant de démarrer un projet. Et bien, c’est une ERREUR ! Et je vais vous expliquer pourquoi.

Qu’est-ce que l’échantillon ?

L’échantillon, c’est un carré de tricot que vous tricotez dans le point de votre projet, avec les aiguilles et la laine recommandés par le créateur du modèle.

Réaliser un échantillon ou comment obtenir un tricot aux bonnes dimensions

Pour bien comprendre l’utilité de l’échantillon, il faut déjà savoir comment sont créés les tricots. Quand on crée un modèle de tricot afin que d’autres puissent le refaire par la suite, on commence par faire un patron avec des mesures en cm, comme ici : (ne vous arrêtez pas aux dimensions que j’ai choisies et qui sont totalement aléatoires ;-))

Echantillon tricotBien. Une fois cette étape réalisée, le créateur ou la créatrice tricote un échantillon, avec le point, la laine et les aiguilles qu’il/elle a choisis. Pour l’exemple, disons que j’ai choisi la BAMBOULENE de Cheval Blanc, avec des aiguilles n° 3,5 en jersey. Sur le côté de la pelote, il y a un échantillon indicatif :

Echantillon indicatif sur la pelote

Il/elle monte donc, par sécurité, et parce que les mailles extérieures sont toujours plus lâches, 35 mailles. Il/elle tricote pendant 12-13 cm, là encore pour pouvoir mesurer les mailles centrales. Dans le cas présent, disons qu’il/elle obtient : 29 mailles x 35 rangs (nous sommes donc loin des 25 mailles annoncées !).

Pour démarrer son pull, il/elle va donc monter 29 mailles x 2 = 58 mailles (= 20 cm), puis tricoter pendant 35 x 1,3 = 45,5, arrondi à 46 rangs (= 13 cm), puis il/elle va diminuer 29 x 0,5 = 14 mailles (= 5 cm), soit 7 mailles de chaque côté. Et il/elle va continuer selon cette méthode afin d’obtenir les dimensions du patron.

Echantillon - Patron et mesures

Imaginons maintenant que pour la même laine, les mêmes aiguilles et le même point, vous obteniez un échantillon de 26 mailles x 31 rangs. Si vous montez 58 mailles, comme celui ou celle qui a créé le modèle et rédigé les explications, vous obtiendrez 580 / 26 = 22,3 cm (voir la méthode ci-dessous) et pas 20 cm. Votre tricot sera donc trop large.

Echantillon : la règle de troisSi vous ne connaissez pas cette méthode de calcul, il s’agit d’une banale règle de trois. Vous multipliez 58 par 10, puis vous divisez le tout par 26.

Pour ce qui est du nombre de rangs, vous lirez souvent que ça n’a pas d’importance sur votre tricot, et que vous n’aurez qu’à simplement tricoter jusqu’à la hauteur désirée. Mais c’est faux. Du moins, en partie.

Pour les manches, les bonnets, ou tout autre projet nécessitant des diminutions ou augmentations à intervalles réguliers, vous devrez respecter la hauteur de l’échantillon, ou recalculer vous-mêmes le rythme des diminutions.

Echantillon - ManchesRevenons à l’exemple précédent, avec un échantillon de 29 mailles x 35 rangs. Avec son échantillon, le créateur ou la créatrice doit donc monter 30 mailles (on en rajoute une pour simplifier les augmentations par la suite). Il/elle doit ensuite augmenter pour obtenir 58 mailles en 70 rangs, ce qui donne + 28 mailles en tout, soit 14 augmentations de chaque côté. Cela fait donc 1 augmentation tous les 5 rangs, 14 fois ; mais puisqu’on fait les augmentations sur des intervalles de rangs pairs, il/elle va faire 7 augmentations tous les 4 rangs, puis 7 augmentations tous les 6 rangs.

Maintenant, si vous tricotez ce pull avec votre échantillon de 26 mailles x 31 rangs, vous allez démarrer avec 290 / 26 = 11 cm au lieu de 10, et en faisant les diminutions indiquées, vous obtiendrez des manches de 700 / 31 = 22,6 cm de long, et de 580 / 26 = 22,3 cm de large. Vos manches seront donc trop larges et trop longues.

Comment tricoter son échantillon ?

Comme indiqué ci-dessus, il faut monter plus de mailles que celles indiquées sur l’échantillon indicatif du modèle et/ou de la pelote (environ 50% de plus).

Tricotez pendant 15 cm environ, puis poser votre échantillon à plat sans le déformer. Mesurez 10 cm de large en suivant bien un rang, puis 10 cm de haut en suivant bien les mailles. Plantez une aiguille à chaque extrémité du carré de 10 x 10 cm que vous venez de mesurer, puis comptez le nombre de mailles et de rangs que cela représente. Vous avez votre échantillon !

Echantillon - comment le mesurer

Pour les motifs, comme les torsades, il faut que votre échantillon reprenne le motif en totalité. Si le devant de votre pull compte par exemple : 6 mailles croisées à droite, 2 mailles en jersey envers, puis un motif réparti sur 20 mailles, 2 mailles jersey envers et 6 mailles croisées à gauche, vous devrez monter 6 + 2 + 20 + 2 + 6 = 36 mailles + 50% = 54 mailles.

Que faire quand notre échantillon ne correspond pas à celui indiqué dans les explications ?

La solution la plus simple consiste à changer d’aiguilles en prenant un numéro supérieur ou inférieur à celui recommandé.

Dans l’exemple ci-dessus, l’échantillon indiqué : 29 mailles x 35 rangs ne correspondait pas au vôtre : 26 mailles x 31 rangs. Comme vous obtenez moins de mailles et moins de rangs, il vous suffit de tricoter avec des aiguilles de taille inférieure.

La difficulté apparait lorsque vous obtenez un bon nombre de mailles, mais pas de rang, ou inversement. Par facilité, je vous conseille de prendre des aiguilles qui vous permettront d’obtenir la bonne largeur.

La seconde solution consiste à appliquer une règle de trois, comme indiqué ci-dessus. Une fois que vous savez que votre nouvel échantillon, avec les aiguilles plus fines, mesure 29 mailles x 34 rangs, vous pouvez adapter votre tricot ; pour les bords sans diminution ni augmentation, rien de plus simple : vous arrêtez de tricoter à la hauteur voulue. En revanche, pour les augmentations ou diminutions à intervalles réguliers, il va vous falloir calculer.

Reprenons l’exemple des manches : vous devez augmenter à intervalles réguliers pendant 20 cm ; vous devez donc répartir les 14 diminutions sur 34 x 2 = 68 rangs au lieu de 70, ce qui donne donc : 68 / 14 = 4,86, soit 8 diminutions tous les 4 rangs, et 6 diminutions tous les 6 rangs.

Qu’est-ce qui influence l’échantillon ?

Évidemment, la taille de vos aiguilles, et l’épaisseur de votre laine ; c’est pourquoi il faudra faire un échantillon pour chaque type de laine.

Le point employé influe également sur votre échantillon : les côtes 1/1 ou les torsades, par exemple, resserrent votre tricot. Il faudra donc faire un échantillon pour chaque point employé, à l’exception des bordures.

Il y a aussi votre façon de tricoter. Sans vous en rendre compte, vous tirez plus ou moins sur le fil lorsque vous tricotez, et vous tricotez donc de façon plus ou moins serrée. Par exemple, je tricote assez serré comparé aux explications du commerce, je dois systématiquement utiliser des aiguilles plus grosses.

La matière de vos aiguilles influe aussi sur le tricot. J’ai acheté récemment des aiguilles en bambou n° 3,5 et pu expérimenter cette règle : pour un même fil, et une même taille d’aiguilles, on obtient un tricot plus large et plus court en bambou qu’en métal.

Pour recevoir en avant-première les prochains tutoriels, ou des nouvelles toutes fraîches de l’atelier, inscrivez-vous gratuitement ci-dessous :

Laissez un commentaire